Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Anne-Laure L.

Le blog de Anne-Laure L.

Ce blog est un récapitulatif non exhaustif de mes articles en tant que journaliste sur des sujets aussi variés que la musique, la société, l'actu... Bonne lecture!


Maître Lee, la leçon de vie.

Publié par Anne-Laure L. sur 28 Mai 2010, 17:23pm

Catégories : #sports de combats

Pour tout pratiquant de Tae Kwon Do, les rencontres avec Maître Lee Kwan Young constituent un petit événement. Le mercredi 7 octobre 2009, le célèbre introducteur du Tae Kwon Do en France, il y a quarante ans tout rond, dispensait un stage dans notre club : l’Institut de Tae Kwon Do Paris. Un moment fort, dont nous sommes tous ressortis grandis.

 


 http://www.studentsoftheworld.info/sites/sports/img/4508_maitre_lee_fond_noir.jpgDepuis notre ceinture blanche, et le balbutiement de nos premiers ale maki, les plus gradés, pleins de déférence, nous répètent son nom. Trois syllabes, « maî-tre-lee », qui contiennent l’immense respect et l’admiration, perpétuée par les enfants et héritiers de celui qui fut l’introducteur du Tae Kwon Do en France, il y de cela 40 ans. Il est le Maître de notre Maître : une filiation, dont l’évocation seule suffit à susciter l’aura, et la légende. En tant qu’élèves de Michel Carron, notre pratique s’illumine des aventures de Maître Lee : ses mythiques colères, sa sagesse, ses exploits, ses faits d’arme, son histoire, la rigueur et l’exigence d’un enseignement qui ne « rigole pas »… Une somme d’anecdotes rocambolesques et de faits essentiels qui, cousus ensemble, fabrique dans nos esprits un personnage de l’étoffe des héros. Et puis, dans les yeux de notre Maître, à travers ses leçons, brille cette lignée, cette parenté. Nous tous qui croyons aux valeurs spirituelles, philosophiques et humanistes transmises par Michel avons, chaque fois, hâte de croiser la source vive, que reste ce « grand-père » martial. C’est donc avec une joie impatiente que nous avons accueilli Maître Lee au sein de notre club, l’Institut de Tae Kwon Do Paris, le mercredi 7 octobre 2009. Un événement précieux, dont nous savourons la rareté. Avec quelques craintes aussi, celles de ne pas être à la hauteur, ajoutées à la peur de ses critiques et de ses coups de gueule. Dans un silence religieux, face à des rangs impeccables, le très célèbre Coréen s’avance. Notre maître a rejoint la ligne des élèves, et son humilité manifeste nous rappelle le caractère exceptionnel de ce cours.

 

Dans la logique d’un enseignement large, qui dépasse les frontières du seul sport, Maître Lee ouvre la séance sur un long discours : ses problèmes de santé, l’ouverture d’un dojo « Lee Kwan Young » à Séoul, où il passe désormais la moitié de son temps, ses missions très spéciales en Corée, puis conclut sur l’annonce de l’anniversaire des 40 ans de sa venue en France (25 octobre 2009), moment convivial qu’il souhaite partager avec tous les membres de sa « famille du Tae Kwon Do ». Une histoire savoureuse, contée en un français coloré, dont nous dévorons les chapitres avec une attention soutenue. Après un échauffement adapté à l’art martial, Maître Lee entame les kibon, les techniques de base, insiste sur la respiration, et la souplesse du mouvement, la rapidité d’exécution et d’enchaînement (blocage en bas/coup de poing) pour un maximum d’efficacité et de réactivité. Il consacre le deuxième temps aux hanbon kyorugi, puis à des enchaînements de coups de pied, au sol et sautés. Achève, enfin, sur les poomsés : l’occasion de dénoncer avec virulence notre conditionnement (« comme le chien qui accourt au son de la cloche ») lorsque nous hésitons dans Taeguk Il en sens inverse…L’enseignement de Maître Lee ne diffère guère de celui de Michel Carron, mais confère un autre angle de vue. Sans tendresse, il pointe nos erreurs, anéantit en quelques mots nos tentations orgueilleuses (« Tu fais du Tae Kwon Do pour te montrer ? Mais personne ne veut te regarder ! T’es dégueulasse ! »), mais se révèle aussi à l’écoute, en un sourire malicieux : « Ca va, ma fille ? Tu tiens le coup ? » Le stage se termine sur une série de pompe commando, que même les plus vaillants peinent à accomplir, malgré ses incitations : « mental ! ». Engagez-vous, qu’ils disaient…

 


 

Epuisés mais ravis, allongés sur le dos pour reprendre notre souffle, Maître Lee nous confie son enthousiasme d’avoir partagé cet instant avec nous, ne fixe aucun autre rendez-vous, mais promet de revenir, un jour. Plus qu’un entraînement d’art martial, nous éprouvons, à ce moment précis, la sensation d’avoir reçu une leçon de vie. En deux heures, Maître Lee nous a appris à profiter des cadeaux de l’existence (« Il ne faut pas boire l’eau trop vite. Il faut la mas-ti-quer. ») Mais surtout à rester digne, et fier : « Tu es magnifique, tu es merveilleux, tu es unique. N’envie pas les autres. Chacun suit son propre chemin ». Une vérité qui, pour paraître évidente, n’en résonne pas moins fort, parce qu’énoncée par un maître éloigné de nous (par l’âge, la culture, la rigueur, le parcours…), mais en même temps si proche. Deux heures durant lesquelles nous avons eu le sentiment de grandir, et d’avancer d’un pas sur la Voie. Bon anniversaire, Maître Lee. Que votre enseignement et vos valeurs continuent de nous éclairer.

 

Anne-Laure Lemancel (ceinture noire 1er DAN à l’ITP)

 

Pour Tae Kwon Do Choc, mai 2010



 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents